Fourgonnette tôlée

Septembre 2018 : depuis longtemps, je cherchais une tôlée, j’en avais vu des bien pourries et raté plusieurs plus correctes. C’est pourquoi je suis allé voir une voiture qui s’est révélée une fois sur place plus abîmée que ne le montraient les photos et ne le décrivait le vendeur au téléphone.

Après avoir hésité et failli repartir à vide, et sérieusement discuté le prix, j’ai fait affaire. Comme souvent, Robert est dans les bons coups.

En décembre 2018, donc peu de temps après avoir ramené l’engin à Meung, un membre du Club me fait signe pour me proposer la tôlée de son grand père, sans corrosion.

Me voilà parti pour la Savoie.

Elle semble effectivement propre, même si quelques bosses, les planchers sont en bon état. La boite de vitesse est problématique.

Retour à la maison.

Du coup, j’ai une tôlée de trop. Mon ami Christophe en cherche une depuis longtemps, il vient voir la beige (je la lui laisse au prix d’achat) et je la lui livrerai ensuite. La voilà chez lui.

Je recommence sur la bleue réfection des freins, remise en route, et changement de boite de vitesse (j’ai des réserves). Je la dote d’un nouveau pot d’échappement.

Et puis je dépose les bas de caisse, et là patatras, les longerons sont très attaqués. Elle a certes moins de corrosion que la beige, mais quand même beaucoup plus de travail que prévu en perspective. Ça me sape le moral et je la laisse en plan, à l’abri sous une housse dans le hangar.

Pour l’instant elle n’a pas évolué.

Avril 2021 : Je viens d’acheter au Club 403 deux longerons de re-fabrication, que je poserai dès que je pourrai retourner au garage après la fin du confinement et de la campagne de vaccination où je suis mobilisé 6 jours sur 7. Entre temps, je me suis fait prêter une tôle de séparation de cabine, et Pascal Duplant qui nous fait les longerons l’a reproduite. Et Frédérique, ma fille aînée, m’a recopié le rideau qui vient au dessus de cette cloison.

Mon ami Christophe Marcaud met régulièrement sur le forum du Club des photos de l’évolution de la tôlée que je lui ai cédée : il fait un travail extraordinaire. Vous pouvez l’apprécier en regardant son post en cliquant ici .

15 septembre 2021 : Petite pause dans la vaccination, je suis motivé pour démarrer un nouveau projet.

Après des mois d’immobilisation, la tôlée ne rechigne pas à démarrer avec une batterie neuve et une nourrice. Elle monte donc sur le pont par ses propres moyens.

Je ne peux que confirmer les dégâts, les longerons sont à changer, les semelles également et une partie du plancher conducteur.

Il faut commencer par un long et fastidieux travail de dépointage. J’ai refait ce soir une commande de forets à dépointer.

16 septembre 2021 : je continue aujourd’hui, dépointage de tout le longeron droit pour sa partie extérieure, retrait de la partie au niveau de la portière. Il faudra rapiécer la tôle de fermeture en avant du siège. Demain j’essaie de dépointer l’intérieur.

Juste pour le fun, je présente le longeron, il s’adapte bien en avant.

Le longeron est déposé.

Prochaine étape, dépose de la semelle, puis réfection de la partie corrodée de la tôle de fermeture.

La semelle est déposée, le Club 403 va en faire refabriquer en se servant de mon modèle.

Le premier patch posé (fermeture de longeron et retour de plancher), résultat d’une semaine de travail à temps plein.

3 octobre 2021 : pas très actif cette semaine, mais derniers patchs posés côté droit (reste un peu de soudure au niveau plancher), longeron présenté à décaper sur les zones à souder.

Dépose du pare-choc arrière pour mieux voir l’état des ailes. le droite est bien perforée à sa partie basse, la gauche intacte. Par contre les doublures sont attaquées des deux côtés.

Au passage, les supports de cric étaient bien tordus, une chauffe tranquille au chalumeau, un bon gros marteau au bout du bras de Robert, les voilas comme neufs.

Avant
Après

09/10/2021 : encore quelques rapiéçages, avant de pouvoir mettre en place le longeron.

Voilà, tout est prêt : la peinture a été décapée sur les zones à souder, avec une protection provisoire zinguée. Il demande encore à monter un tout petit peu à sa partie arrière. Normalement lundi, je sort la soudeuse par points, et bouchonnage pour ce qui n’est pas accessible.

La voilà pointée, elle est parfaitement ajustée.

J’ai présenté une semelle de camionnette (plus courte en arrière), elle s’adapte sans problème et la semelle d’origine sera facile à mettre en place, dès que notre fournisseur aura travaillé pour nous.

24/10/2021 : aujourd’hui, la banquette est partie chez une artisan sellier en Dordogne (dont le mari a racheté la B7 d’Anna).